OFICIALMENTE
CERTIFICADO

OFICIALMENTE
CERTIFICADO

EN ESTRECHA COLABORACIÓN CON EL FABRICANTE DE MOVIMIENTOS SOPROD Y EL INSTITUTO OFICIAL SUIZO DE VERIFICACIÓN DE CRONÓMETROS (COSC), TODOS LOS RELOJES SERICA CUENTAN AHORA CON CERTIFICACIÓN DE CRONÓMETRO.

EL EPÍTOME DE LA PRECISIÓN MECÁNICA SUIZA DESDE HACE MÁS DE 50 AÑOS.

EN ESTRECHA COLABORACIÓN CON EL FABRICANTE DE MOVIMIENTOS SOPROD Y EL INSTITUTO OFICIAL SUIZO DE VERIFICACIÓN DE CRONÓMETROS (COSC), TODOS LOS RELOJES SERICA CUENTAN AHORA CON CERTIFICACIÓN DE CRONÓMETRO.

EL EPÍTOME DE LA PRECISIÓN MECÁNICA SUIZA DESDE HACE MÁS DE 50 AÑOS.

Serica-6190-Field-Watch_DENALI_

UNA BATALLA CONSTANTE

EL POLVO, LAS VIBRACIONES, LOS GOLPES, LAS ACELERACIONES, LOS LÍQUIDOS Y LOS CAMPOS MAGNÉTICOS SON ENEMIGOS DEL RELOJ MECÁNICO. SIN EMBARGO, TODOS ELLOS SON RETOS A LOS QUE HAY QUE ENFRENTARSE A DIARIO.

SON RAZONES SUFICIENTES PARA COMPROBAR CADA DETALLE, CADA MOVIMIENTO, Y UNIR FUERZAS CON LOS EXPERTOS EN LA MATERIA.

EN BUSCA DE LA PERFECCIÓN

HACER QUE NUESTROS RELOJES SEAN CADA VEZ MÁS FIABLES Y PRECISOS SIGNIFICA DEDICARLES MÁS TIEMPO Y ATENCIÓN, PROBANDO CADA MOVIMIENTO Y CADA RELOJ.

HOY, NOS COMPLACE ANUNCIAR QUE CADA RELOJ SERICA ESTÁ EQUIPADO CON UN CALIBRE AUTOMÁTICO CERTIFICADO POR EL INSTITUTO OFICIAL SUIZO DE PRUEBAS DE CRONÓMETROS.

MÁS ALLÁ DE LA CERTIFICACIÓN

UNA VEZ INSTALADOS, LOS CRONÓMETROS DE BUCEO Y VIAJE SERICA SE SOMETEN A BATERÍAS DE PRUEBAS ADICIONALES PARA GARANTIZAR QUE SU RELOJ CUMPLE CON LAS NORMAS MÁS ESTRICTAS.

UN ENFOQUE COMPLEMENTARIO POCO COMÚN.

DÉFINITIONS TECHNIQUES

PRÉCISION

  • QUELS CRITÈRES DE CERTIFICATION ?

    L’un des critères de la certification « chronomètre » est la marche diurne moyenne sur les 10 premiers jours de contrôle : de – 4 sec à + 6 sec., soit jusqu’à 10 secondes par jour. Une tolérance qui, prise en tant que telle, peut paraître élevée. Et qui en réalité est le fruit d’une extraordinaire exigence.
    Même si une montre prenait quotidiennement une avance de 6 secondes, cela signifierait d’une part qu’elle est d’une remarquable régularité, mais d’autre part que l’erreur commise au bout d’une année équivaudrait, en utilisant la comparaison du système métrique, à environ 7 cm sur 1000 m ! Mais une montre mécanique fluctue légèrement en fonction de la température et de la position, compensant partiellement par elle-même ses écarts – c’est d’ailleurs la qualité première d’une montre mécanique de qualité.
    Le certificat chronomètre ne s’obtient pas par hasard : il est le symbole de la culture de la bienfacture, de la précision, de l’exigence, en un mot, de la passion qui nous anime.

MÉTHODE DE MESURE

  • COMMENT LES MOUVEMENTS SONT-ILS MESURÉS ?

    Les bureaux d’observation du COSC appliquent strictement les conditions d’épreuves décrites par la norme ISO 3159 ou les prescriptions internes. Les résultats obtenus donnent une mesure exacte de la marche d’un mouvement, d’une montre sur une période donnée et attestent de sa précision intrinsèque. Les épreuves subies ne relèvent donc pas de la simulation de comportement au porter.
    La norme ISO 3159 donne la définition du chronomètre-bracelet à oscillateur balancier-spiral. Seuls les mouvements ou montres qui satisfont aux critères de précision édictés par cette norme reçoivent un certificat officiel de chronomètre.
    Les contrôles effectués par le COSC consistent en des épreuves statiques effectuées en laboratoire. Chaque mouvement/montre est contrôlé individuellement selon un programme d’épreuves spécifiques à chacun des quatre genres, durant plusieurs jours consécutifs, dans cinq positions et à trois températures différentes (8°,23° et 38°C). Pendant 15 jours, soit une durée importante et contraignante, les pièces vont subir des contrôles quotidiens. Sur la base des mesures, 7 critères éliminatoires sont calculés pour le Genre I. Si et seulement si les 7 critères sont atteints, le mouvement/montre est certifié « chronomètre ».
    Afin de garantir au mieux la précision et la fiabilité des mouvements certifiés, le laboratoire va donc contrôler les septs critères suivants :

    – la marche diurne moyenne

    – la variation moyenne des marches

    – la plus grande variation des marches

    – la différence entre les marches en positions horizontale et verticale de la montre

    – le plus grand écart des marches

    – la variation de la marche en fonction de la température

    – la reprise de marche

MARCHE DIURNE MOYENNE

  • QU’EST CE QUE LA MARCHE DIURNE MOYENNE ?

    Les mesures quotidiennes réalisées par le COSC sur chaque mouvement consistent donc à déterminer l’état de chaque instrument par rapport à une époque de référence. La mesure par différenciation d’états permet d’intégrer le comportement du mouvement dans le temps et de calculer la marche diurne. La marche diurne est l’expression de la différence entre deux états séparés par un intervalle de temps de 24 heures.
    Le fameux écart de référence de -4/+6 seconde par jour est une moyenne artithmétique des marches diurnes des 10 premiers jours d’essais. Elle ne se mesure donc pas sur 24h, ni à un instant donné et peut varier considérablement d’un jour sur l’autre en fonction des conditions de porté, de temps de porté et des variations de température. Il en va de même pour les montres contrôlées emboîtées et Certifiées Grand Chronomètre Serica.
    Un écart de la marche diurne moyenne s’éloignant de cet écart de référence à un instant donné ne traduit donc en aucune mesure un défaut de fabrication ou un contrôle qualité faillible. Il est important de comprendre qu’il en va simplement de même pour toute  montre mécanique à oscillateur balancier-spiral.
¿Desea saber más?

Cesta

Mi lista de deseos

Su lista de favoritos está vacía

Guarda aquí tus productos favoritos haciendo clic en el

Join Waitlist We will inform you when the product arrives in stock. Just leave your valid email address below.
Email We won't share your address with anybody else.